Le Mâle Saint Le côté obscur du mâle.

Proche de Lille : visite de la Villa Cavrois, véritable château des temps modernes

La Villa Cavrois, magnifique demeure nichée dans un écrin de verdure à Croix, nous fascine ! Un projet novateur construit au début des années 30, puis laissé à l’abandon avant d’être brillamment restauré… Laissez)nous vous présenter de cette villa, si bien pensée et ses volumes de dingue.


La Villa Cavrois, vous la connaissez au moins de nom. Si vous faites partie des gens curieux et/ou cultivés bien comme il faut, vous l’avez déjà visitée au moins une fois depuis sa réouverture en 2015. Vous pouvez donc passer votre chemin, on ne va rien vous apprendre.

Loin d’être parfaits, on avoue (non sans honte) qu’on n’a ni cherché à augmenter notre capital culture, ni à assouvir notre curiosité. Jusqu’au jour où. Où, par un bel après-midi d’automne, on a poussé les portes de cette grande demeure. On n’avait pas idée de sa grandeur démesurée, presque impossible à imaginer à travers les clichés qui ont croisé notre route ces trois dernières années.

Un passé riche en histoires

Pour la petite histoire, la Villa Cavrois sort tout droit de l’esprit novateur de Robert Mallet-Stevens, architecte français, suite au désir exprimé par un certain Paul Cavrois, big boss de l’industrie textile à l’âge d’or de Roubaix. L’homme d’affaires rêve d’une maison pour accueillir sa femme, ses 7 enfants et le personnel, dans une cadre sain et confortable. Loin des usines et des cheminées roubaisiennes de préférence. Il achète donc un terrain à Croix, ville plébiscitée par la bourgeoise de l’époque pour y construire leurs maisons, des mini-châteaux. Paul Cavrois confie son projet à un premier architecte, avant de mettre fin à leur collaboration avant de se tourner vers Robert Mallet-Stevens. Ce dernier a carte blanche pour imaginer leur future home sweet home, la seule contrainte étant de ne pas exploser le budget et rester dans les frais.

Et c’est ainsi que la Villa Cavrois vit le jour, pour être inaugurée en 1932. Somptueuse demeure, en avance sur son époque, où le confort, la modernité et l’aspect pratique sont de mise. L’architecte ne s’arrêt pas aux dessins des murs, il va jusqu’à imaginer la décoration intérieure, mobilier y compris, pour former un tout, une cohérence globale. Sans oublier le parc extérieur et son miroir d’eau, qui reflète les briques jaunes de la Villa.

La guerre éclate, la Villa Cavrois est investie par l’armée allemande et devient une caserne militaire. Les Cavrois, partis se réfugier en Normandie le temps du conflit, reviendront dans leur demeure emblématique après la libération de la France. En 1985, après le décès de son épouse, Paul Cavrois vend aux enchères le mobilier de la villa. Ce sera ensuite au tour de la Villa, rachetée par une société immobilière dont l’objectif est… De la détruire pour construire un lotissement. La villa est laissée à l’abandon, cible de pilleurs et de squatteurs.

Il faudra attendre plusieurs années avant que la Villa Cavrois soit considérée comme monument historique puis rachetée par l’Etat en vue d’une restauration, achevée en 2015.

Visiter gratuitement la Villa Cavrois

On vous encourage vivement à aller y faire un tour : pour son histoire, pour son architecture et pour sa beauté. Vous n’avez pas besoin d’être un grand connaisseur pour l’apprécier comme il se doit ! Et (presque) pas d’excuse : l’entrée à la Villa Cavrois est gratuite dans de nombreux cas (voir les conditions de gratuité), pour les étudiants de certaines filières, pour les personnes de 26 ans et même pour tous le 1er dimanche de chaque mois (de novembre à mars).

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Toujours sous le charme de la @villa_cavrois 💛 #croix #hautsdefrance #lille #hautsdefrancetourisme #nordtourisme #hautsdefrance_focus_on

Une publication partagée par Le Mâle saint (@lemalesaint) le

> Envie de faire le plein de culture sans dépenser un sou ? Découvrez les musées gratuits sur Lille et sa métropole !


Vous avez aimé ? Partagez cet article:



Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article, soyez le premier !

Découvrir d'autres articles