Logo lms Le Mâle Saint Le côté obscur du mâle.

Le Startup Weekend Lille, 54h pour monter sa start-up

Swlille flyer
Vendredi 11 Mai, l’équipe du Mâle saint a eu la chance d’assister aux premières heures du Startup Week-end Lille. Tranquillement assis sur nos chaises, nous avons pu observer les prémices de 54 heures de travail acharné, de pression, de passion et de création d’entreprise. Calmons nos ardeurs, avant de vous balancer du SW Lille à tout va, encore faut-il savoir de quoi s’il s’agit. Qui peut participer ? Développeurs, marketeurs, designers, graphistes, juristes... Peu importe votre profil, tant que vous êtes motivé et assoifé de connaissances. Et sinon, le concept en lui-même ? Une cinquantaine de participants sont réunis au CCI, ils proposent leurs idées, un vote se fait et les meilleures restent. Une fois les équipes formées, elles ont jusqu’à dimanche soir pour travailler ensemble, monter un business plan, designer, marketer, développer, bref mener à bien leur start-up. Présentée devant un jury, ce dernier est chargé de désigner les trois équipes gagnants mais avant ça, c’est nuit blanche et café.

Pour la petite histoire, le premier Startup Week-end a eu lieu en 2007. Depuis, quelques 587 évènements ont pris d’assaut 93 pays. Du 11 au 13 Mai, les lillois n’ont pas été les seuls à plancher sur leurs projets. Simultanément, Tokyo, Montpellier, Naples, Copenhague, Mexico et sept autres villes développaient les leurs. Forcément, la hashtag battle a fait rage mais Lille a décroché la 2ème place. Youpe, youpe.

Accueillis par un des organisateurs de l’évènement, nous passons la porte du CCI Grand Lille vers 18 heures. Comme d’habitude, nous sommes en retard mais heureusement les pitches vont commencer... euh, ben juste après qu’on ait pris place. Timing parfait.

Un pitch, c’est quoi ? Chaque porteur de projet a une minute pour présenter son idée au reste des participants. Quoi, qui, comment, c’est surtout un exercice de synthèse. Au final, 19 projets sont pitchés.

My Perfect Cause, une plate-forme dont l’objectif est de créer une relation entre les donateurs et de petites associations humanitaires, a su attirer notre sympathie avec sa mascotte (d’accord, nous sommes faibles et gateux).

mascotte MyPerfectCause

Passons aux votes. Les porteurs de projet ont 10 minutes pour se balader dans la salle, pancarte en main, pour convaincre le maximum de participants de voter pour lui.

SWLille

Time is out, l’équipe du SW Lille procède au décompte des voix. Les participants se font une joie de voir les pizzas arriver.

votes SWLille

Résultat, 8 projets sont retenus. On ne va pas s’amuser à tous les citer, Maddyness et le blog du SW Lille s’en sont déjà chargés. Du côté du Mâle saint, on a beaucoup aimé Mamijote, une plateforme d’échange culinaire : si vous n’avez pas le courage de cuisiner, il suffit de géocaliser la mamijoteuse la plus proche et voir ce qu’elle a au menu.

Dernière ligne droite : la formation des équipes, ce qui revient à faire un recrutement à vitesse grand V.

La récréation est finie, il est 21 heures, les groupes peuvent commencer à travailler. Nous, on prend la poudre d’escampette.

Brainstorming, conférences, coaching, travail, travail, travail, préparation du pitch à présenter devant le jury, le week-end n’aura pas été de tout repos pour les startupers.

Faute d’avoir pu assister aux présentations du jury, on va faire de notre mieux. Chaque équipe dispose de 4 minutes pour convaincre.

Au terme de 30 minutes de délibération, le nom des trois vainqueurs tombe.

  • La 1ère place revient à EcoTaco, qui propose une solution de transport moins cher que le taxi et écologies.
  • En 2ème, on peut trouver Lolo Gram, dont l’objectif est de démocratiser l’hologramme et le proposer à l’industrie du luxe.
  • Et, en 3ème, Shuut, une solution mobile sécurisée pour échanger des messages confidentiels sans se faire griller.
À la clé : un an d’incubation à EuraTechnologies, une place pour Le Web et un programme d’accompagnement commercial et financier pendant 2 ans.

Si les participants du SWLille passent par ici et leurs organisateurs, bravo à tous, nous sommes heureux d'avoir pu assister à ce moment d’ébullition. On espère vous recroiser lors de la quatrième édition de l’évènement pour une belle leçon d'entreprenariat (et cette fois, on en est).

Pour suivre le Mâle saint plus facilement, retrouvez-nous sur Facebook :)
 


Vous avez aimé ? Partagez cet article:



Les réactions

  • Donatien Le 16 May 2012

    Quoi ? Le Mâle Saint était là ? Mais fallait vous manifester voyons ! Ca nous auront déstresser un peu :p

    • Elise Le 16 May 2012

      On ne voulait pas vous distraire, voilà tout. On était à l'aise dans notre rôle de potiche :D

Découvrir d'autres articles

Photoshop, Illustrator... en location, bientôt possible !

Alors, alors, Adobe prépare la sortie d’un nouveau service. Tachons de faire un point. Oh, mais qu’est ce donc ? Sachant qu’il y a déjà le mot Cloud, ça doit vous aiguiller. Si ce n’est pas le cas, l’Adobe Creative Cloud sera donc un nouveau service d’Abobe se basant sur leur Creative Suite. Mais si, c’est la suite qui coute plutôt cher (si je peux me permettre) et que la plu...