Le Mâle Saint Le côté obscur du mâle.

Direction la Martinique : bien préparer son voyage

Quitter le froid de l’hiver pour passer 10 jours sous le soleil des Antilles… Qui dit mieux ? Si c’est en projet de votre côté, on partage nos bons plans pour organiser vos vacances en Martinique.

Le craquage absolu : prendre des billets d’avion et s’envoler vers la Martinique pour se faire un shot de chaleur et de vitamine D. Passer le Blue Monday, alias le jour le plus déprimant de l’année, sous les cocotiers. On a voulu se faire plaisir, alors on l’a fait !

On a donc eu tout le loisir de découvrir cette jolie île, hors périodes scolaires. On vous racontera dans un article notre programme de 10 jours en Martinique pour explorer cette perle antillaise. En attendant, on commence par le commencement avec l’organisation de ses vacances ensoleillées. Avion, logement, location de voiture : passons tout en revue pour partager les bons plans testés et approuvés pour préparer notre voyage en Martinique.

Quand partir en Martinique ?

Chaque année, la Martinique connaît deux saisons, bien définies dans le temps :

  • - La saison sèche, grand soleil et quelques averses, de décembre à avril, 27°C
  • - La saison humide, entre juin et novembre, où il fait chaud et lourd, avec de fortes pluies. C’est d’ailleurs à cette période qu’on avait visité la Guadeloupe, on avait l’île pour nous :P

 

D’après les martiniquais rencontrés sur place, ces saisons ont tendance à se décaler au fil du temps. Nous sommes partis mi-janvier, avec un grand soleil, 30°C au compteur, ponctués d’averses qui duraient à peine 5 minutes.

Un billet d'avion pour la Martinique please

Généralement, on prend nos billets d’avion des mois et des mois à l’avance. Pour notre voyage en Martinique, on les a pris sur un coup de tête MAIS on a fouiné et beaucoup comparé pour essayer d’avoir un tarif intéressant.

Plusieurs compagnies font le trajet Paris-Fort-de-France : Air Caraïbes, Corsair et Air France. Si vous cherchez du low-cost, il y a XL Airways - déjà testé à l’occasion de notre séjour en Guadeloupe. On voulait un minimum de confort pendant ces 8 heures de vol, donc on a mis de côté le low-cost.

Finalement, on a réservé un vol Air France via LastMinute. Les billets coûtaient moins cher en passant par un intermédiaire, on a sauté sur l’occasion. Pour économiser, on a pris 2 bagages en soute pour 4 personnes. Prendre plus aurait été inutile : les vêtements d’été ne pèsent pas très lourd et on a mutualisé tout ce qui était shampoing, gel douche et crème solaire pour gagner de la place. Au total, les billets d’avion nous sont revenus à 465€ par personne.

Se rendre à l'aéroport de Paris Orly depuis Lille

La plupart des vols vers la Martinique se font depuis Paris Orly. Si vous êtes lillois, vous découvrirez bien assez vite que l’accès à l’aéroport est une vraie galère... Parmi les solutions pour s'y rendre, on peut lister :

  • - En bus avec un Lille-Orly - si vous arrivez à combiner vos horaires entre la compagnie de vol et celle de bus. Il y a, au minimum, 4 heures de route à prévoir depuis le centre de Lille.
  • - En train, en arrivant à Gare du Nord à Paris. Il faudra ensuite prendre le RER, puis le service de navette automatique Orlyval pour arriver jusqu’à l’aéroport.
  • - En train mais en arrivant cette fois à l’aéroport Roissy Charles De Gaulle puis en prenant Le Bus Direct qui relie les deux aéroports parisiens.
  • - En voiture, 2h30 depuis Lille, avec le risque de tomber dans les bouchons du périphérique parisien. Il faudra également prévoir le coup pour garer votre véhicule pendant la durée de votre séjour.

 

De notre côté, on a opté pour le combo qui nous assurait un départ sans aucun stress :

  • - Départ de Lille vers 20h (80€ aller/retour pour l'essence et les péages)
  • - Une nuit à l'ibis Paris Orly Rungis (85€)
  • - Notre voiture était garée au Parking Discount PARCORLY. Une navette est à disposition pour aller jusqu'à l'aéroport (74€ pour 10 jours)
  • - Décollage de notre vol à 13h
  • - Soit 62,5€ par personne et sans aucune pression

Où se loger en Martinique ?

Grand casse-tête ! Avant de choisir votre logement, il faut toujours se renseigner sur 1/ les endroits cool où loger et 2/ ce que vous comptez faire une fois sur place.

La Martinique se découpe en 4 grandes parties :

  • - Le Nord, sauvage et moins touristique, à proximité de la Montagne Pelée
  • - La côte Atlantique, connue pour la Presqu’île de la Caravelle et ses fonds blancs
  • - Le Sud, où vous trouverez les plages de cartes postales, ce qui en fait la partie la plus plébiscitée par les touristes
  • - Fort-de-France, la plus grande ville de Martinique

 

Point positif : il faut moins de 3 heures pour traverser l’île de haut en bas. Finalement, peu importe où vous logez, vous pourrez aller où bon vous semble.

De notre côté, on a trouvé un super logement sur Airbnb, entre François et Le Vauclin. Une petite maison très bien équipée, située dans un parc privé à la végétation luxuriante, avec un jacuzzi et accès à la mer (malheureusement obstrué par les sargasses, on y revient plus bas). Sa position est assez centrale, on a visité une grande partie de l’île. On était à 30/40 minutes de la plage des Salines (près de Saint-Anne) et de la Presqu'île de la Caravelle, 25 minutes de Fort-de-France, 50 minutes des Trois Îlets et du Jardin de Balata.

Avec le recul, on aurait certainement dû prendre 2 logements : le premier à François, sur la côte Atlantique, et un second un peu plus dans le Nord, pour pouvoir explorer l’île entière sans passer trop de temps dans la voiture.

Louer une voiture en Martinique : bonne ou mauvaise idée ?

Pour vous déplacer en Martinique, il est conseillé de louer une voiture sur place. Vous serez libre de visiter l’île à votre rythme, les transports en commun n’y sont pas aussi développés qu’en métropole.

Sur internet ou même en dernière minute à l’aéroport, vous trouverez toutes les agences de location : Hertz, Avis et compagnie. On a privilégié une agence locale, Aloe Location, qui proposait des tarifs plus intéressants quand on a comparé les prix. Tout s’est bien passé, vous pouvez y aller les yeux fermés, l’équipe est super sympa ! N’oubliez pas de les contacter quelques jours avant votre arrivée, pour se mettre d’accord sur l’heure de rendez-vous.

Et niveau conduite ? Les routes sont parfois sinueuses et l’île a pas mal de relief, vous vous en rendrez vite compte en conduisant. Mieux vaut avoir l’estomac accroché ! Encore plus si vous décidez de traverser l’île par les terres, sans prendre l’autoroute. On a testé une fois et on n’a plus jamais voulu le refaire : des montées et des descentes de dingue qu’il vaut mieux ne pas faire de nuit. Certains conducteurs sont également de vrais dangers publics, donc méfiez-vous. 

Question GPS, Waze et Google Maps suffisent amplement et sont plus fiables que les GPS loués par les agences de location. Une petite économie au passage :)

Les précautions à prendre

- Votre ennemi numéro 1 : c’est le soleil ! Il tape fort et pour nos petites peaux de nordistes, ça peut vite finir couleur écrevisse. Mieux vaut prendre une cargaison de crème solaire avec vous ou en acheter sur place. Si vous faites des activités nautiques, redoublez de vigilance ! Avec la réverbération du soleil dans l’eau, vous risquez d’attraper très (très très) vite des coups de soleil.

- Ennemi numéro deux : les moustiques ! D'abord parce que les démangeaisons sont désagréables mais surtout parce que certains moustiques sont vecteurs de maladies hyper sympathiques comme le chikungunya ou encore le Zika. Veillez bien à ce que votre logement soit équipée de moustiquaires, ça aide, et munissez-vous d’un produit anti-moustique, de préférence naturel.

- Ennemi numéro 3 : les sargasses. Véritable fléau pour les martiniquais et les touristes, ce sont des algues brunes qui s’entassent sur les plages et salissent le rivage. Elles libèrent une nauséabonde odeur d’oeuf pourri une fois échoués et envahissent le littoral martiniquais… Mais pas que ! La Guadeloupe est aussi touchée, comme le Mexique et les Etats-Unis. Depuis l’avion, vous apercevrez certainement des plaques de sargasses de plusieurs centaines de mètres de long, qui dérivent les côtes des Antilles. Les sargasses ne sont apparemment pas toxiques en elles-mêmes, mais mieux vaut éviter de rester trop longtemps à côté d’algues en cours de putréfaction et de les manipuler.

Alors, c'est parti, on part en Martinique ?!

> Découvrez notre programme de 10 jours en Martinique et toutes nos idées de voyage pour partir en vacances à la cool !


Vous avez aimé ? Partagez cet article:



Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article, soyez le premier !

Découvrir d'autres articles