Logo lms Le Mâle Saint Le côté obscur du mâle.

3 jours en Islande : de Reykjavik au Blue Lagoon

Islande paysage
La neige, le froid, les trolls... Même pas peur ! Tout ce que nous inspirait l'Islande, c'était le dépaysement et sa nature à couper le souffle. Pour cette nouvelle échappée, on vous emmène dans le Grand Nord, pour une première découverte de la mignonne Reykjavik et ses environs.

L’Islande, on en rêvait depuis longtemps. On bavait devant les magnifiques photos de paysages islandais sur Pinterest, on était jaloux de Walter Mitty catapulté au beau milieu de l’île… On a donc franchi le pas et réservé nos billets d’avion pour aller faire connaissance avec ce pays du Grand Nord, totalement dépaysant. Résultat ? On a qu’une envie : y retourner !

Islande : ce qu’il faut savoir avant de partir

Reykjavik travel

Partir en Décembre, mauvaise ou bonne idée ?

Partir hors-saison vous coûtera certainement moins cher (l’Islande est réputée pour être une destination qui fait mal au porte-monnaie, et c’est plutôt vrai) mais veillez au temps d’ensoleillement, les journées sont très très courtes en Décembre.

Vous l’aurez compris, nous sommes partis en Décembre, au tout début du mois. Niveau dépaysement, c’est top (oh les paysages tout enneigés) : il faisait jour de 10h30 à 15h, le reste du temps, c’était nuit noire. Autant dire qu’il faut en profiter à fond !

Bien s’équiper, le début du bonheur

En termes de température, on a eu de la chance : la rudesse de l’hiver n’était pas encore installée, on a donc eu une météo plutôt clémente, entre 0° et -5°. Quand on est bien équipé contre le froid, il n’y aucun problème. Niveau budget, comptez un bon 200€, pour être habillé chaudement des pieds à la tête.

De notre côté, on avait pris soin d’emmener :

- Des sous-pulls et des leggings thermiques, qu’on a glissé sous nos vêtements habituels.
- Des chaussettes de ski et des chaussures de randonnée fourrées (chaudes et imperméables, de préférence !). Même si nous avons fait que de la ville, pouvoir marcher dans la neige en gardant ses pieds au sec, c’est tout de même plus agréable.
- Des gants et, surtout, des sous-gants tactiles (bien pratiques pour consulter sa route, prendre des photos et ne pas galérer avec ses gros gants trop rigides en règle générale).
- Un manteau bien chaud (avec du duvet, c’est le top) et imperméable.
- Un baume à lèvres et de la crème hydratante, pour éviter les gerçures et la peau qui tiraille.

Avec cet attirail, vous survivrez à la météo islandaise sans (gros) soucis. 

Se rendre en Islande

L'avion reste le moyen de transport le plus rapide et le plus simple pour aller jusqu'à Reykjavik. De notre côté, nous avons choisi la compagnie Iceland Air. En plus de proposer des départs de Bruxelles Zaventem, les avis étaient plutôt positifs et l'avion offre le confort nécessaire pour un vol de 3h. 

Jour n°1 : le coup de foudre

Hallgrimskirkja islande

Du haut de notre hublot, l'Islande se dessine sous nos yeux : toute blanche, toute immaculée. On tombe immédiatement amoureux. On apprend vite qu'une tempête de neige s'est abattue sur le pays quelques heures avant notre atterissage, on ne pouvait pas rêver mieux comme première rencontre avec cette terre inconnue. 

Niveau organisation, on tire notre chapeau à Travelbird, une agence de voyage en ligne qui propose des séjours hyper cool à petits prix. Aucune galère entre l'aéroport et la ville, on est déposé au pied de notre hôtel.

Pendant tout le week-end, nous avons séjourné au Centerhotel Skjaldbreið****. Son gros point positif reste son emplacement : dans le centre, situé en plein coeur de l'artère commerçante de Reykjavik. L'hôtel est propre, les chambres confortables et l'accueil chaleureux. Le seul bémol : le petit-déjeuner qui pourrait certainement être amélioré pour un 4*.

On profite de ce début de soirée pour explorer les alentours de l'hôtel. Force est de constater que les islandais retrouvent leur âme d'enfant à l'approche des fêtes de fin d'année. Décorées, illuminées... Les rues de Reykjavik sont un spectacle à elles toutes seules.

Boire un verre 

- Le Bravo (Laugavegur 22, Reykjavik) : un bar cosy à la déco un poil atypique où se côtoient locaux et touristes. Ne soyez pas supris d'être accueilli au comptoir par un corbeau empaillé. Bonne musique, bon Wi-Fi (au cas où) et bières islandaises pour les plus curieux !

Manger sur le pouce 

- Le Chuck Norris Grill (Laugavegur 30, Reykjavík) : juste pour le LOL. Parfait pour un ravitaillement après une journée passée dans les transports : leurs burgers sont pas mal et la fontaine à soda promet de vous apporter votre dose de sucre. Coup de coeur pour leurs frites de patates douces mais, vous l'aurez compris, on est un peu addict à ce légume.

Jour n°2 : un plouf au Blue Lagoon

Islande blue lagoon

Le moment tant attendu... Direction le Blue Lagoon ! Certes, c'est un endroit hyper touristique mais il serait dommage de passer à côté d’un tel paysage et de cette expérience unique.

Se baigner dans une eau chaude (36-39°C) alors que la température extérieure est passée du côté négatif de la force et que nos sourcils gèlent façon Mister Freeze, c’est un moment que l’on n'oublie pas. Farniente sous -3°. Une journée placée sous le signe de la détente et du bien-être. On a pu s’enduire d’argile home-made et ne ressembler à rien, boire notre smoothie/notre coupe de champagne/notre bière tout en faisant trempette.

Le plus dingue, ça reste le paysage. Imaginez une étendue d'eau turquoise entourée de montagnes enneigées... Wahou, le pied ! On s’est aventuré autour du complexe (oui, on vous disait que c’était touristique : sachez qu’il y a même des restaurants et un hôtel à l’intérieur du Blue Lagoon) et c'était magnifique - on vous laisse juger par vous-même.

Prendre son goûter 

- Dunkin Donuts (Laugavegur, Reykjavík), rien de très typique puisqu'il s'agit d'une chaîne américaine spécialisée dans le donut mais on fait difficilement mieux en termes de comfort food. Un Double caramel et un Chocolat blanc/Oreo's, et ça repart !

Boire, manger / Manger, boire

- Le Lebowski Bar (Laugavegur 20b, Reykjavík) : le grand air, ça creuse ! On pousse la porte d'un établissement américain qui fait fureur à Reykjavik, qui reprend totalement l'esprit du film « The Big Lebowski ». On retrouve le Dude aussi bien dans la décoration du lieu que dans sa carte. Si vous voulez un repas grassouillet accompagné d'une bière ou d'un cocktail Dude-isé, welcome to paradise !

Jour n°3 : à la découverte de Reykjavik

12301405 507514916076189 1036916506 n%20%281%29

La troisième journée était censée nous emmener au Cercle d’Or mais les conditions météorologiques ont eu raison de l’excursion. On a donc profité de ce dernier jour pour explorer Reykjavik - en faisant des pauses pour se mettre à l'abri du vent glacial qui s'est abattu sur la ville.

Premier arrêt : le Stofan Kaffihús, un petit café à la déco bien vintage, où l’on s’est réchauffé avec un bon chocolat chaud et de la pâte de beignet trempée dans du chocolat. Installés dans nos gros fauteuils, on repart à l’assaut du froid… à reculons.

Ce qu'il faut voir à dans le centre Reykjavik

Le centre de Reykjavik regorge de petits trésors à voir absolument, parmi celles qui nous ont le plus marqué, on conseille de...

-  Pousser des "oh" et des ah" devant l'architecture très particulière de Hallgrímskirkja, une église luthérienne construite en béton. Inspirée des glaciers et des montagnes du pays, on l'aperçoit des quatre coins de la ville.

- Halluciner devant le nombre de panneaux de verre multicolores de la Harpa, une salle de concert au look futuriste que vous ne pourrez pas louper en vous rendant dans le port.

- Faire une pause devant le Voyageur du Soleil (Solfar), une sculpture en acier représentant un bateau viking. Le must reste tout de même la vue sur les montagnes enneigées de la baie de Reykjavik.

- Se promener autour du lac Tjornin, une énorme étendue d'eau (ou de la glace, selon la saison !) en plein coeur de la ville. Tout au long de notre promenade, on a pu admirer la plus vielle maison du pays, des statues, l'hôtel de ville (vous y trouverez une énorme carte d’Islande en relief assez cool) et quelques musées. Un endroit calme et paisible qu'on a beaucoup aimé.

- Manger un hot-dog, parce que c'est en Islande que vous trouverez les meilleurs du monde. On vous conseille ceux de la baraque située sur la place Ingólfstorg. Testé et approuvé !

- S'offrir un pull tricoté traditionnelement à la main par une mamie islandaise. L'association des grands-mères tricoteuses possède une boutique, remplie du sol au plafond ! Skólavörðustígur 19, Reyjavik

- Bien rigoler au Musée du Phallus, qui s'est donné pour mission de regrouper une collection impressionnante... De phallus. Elephant, cachalot, rat, orque, baleine. Vous saurez tout, tout, tout sur le zizi des animaux. Laugavegur 116, Reykjavik

Bruncher à Reykjavik

On décide d’aller bruncher au Bergsson Mathus , histoire de nous maintenir à flot pour l’après midi. Une assiette copieuse remplie de bonnes choses pour faire le plein d'énergie : du bacon, un oeuf, des légumes, des fruits, du fromage blanc et du muesli, du fromage. Confiture, beurre de cacahuète et jus de fruits à volonté !

Templarasund 3Reykjavik 

Cheers ! 

Il a beau être 17h, avec la nuit qui est tombée il y a déjà plus de deux heures, on se rapproche du Dillon Whiskey Bar, qui propose  de nombreux whisky et plusieurs sortes de bières en pression. On a beaucoup aimé l'ambiance, très rock. 

Laugavegur 30, 101 Reykjavík

Manger typiquement islandais

Pour notre dernier soir, on décide de manger local. Direction l'Íslenski barinn, très apprécié par les Islandais à en juger par la foule présente et la file d’attente. Le menu nous satisfait amplement : on y trouve des plats typiques (et même du requin du pingouin et de la baleine…), cuisinées à l’islandaise. C’est bon mais un peu étrange. Une expérience à tenter !

Pósthússtræti 9, 101 Reykjavík, Islande

Notre premier périple en Islande se termine ici. Autant vous dire qu'il nous a bien ouvert l'appétit et nous a donné envie d'y retourner pour faire le tour de l'île, à la quête de paysages grandioses et de sa nature préservée.

Si vous vous posez encore la question : oui, osez vous aventurer sur les terres islandaises, vous ne le regrettez pas !

 

> Envie d'évasion ? Découvrez toutes nos idées de voyage et nos conseils pour partir en vacances à la cool.

Islande blue lagoon2
Islande blue lagoon4
Islande blue lagoon3
Islande blue lagoon5
12331819 1711327475756551 1678246325 n%20%281%29
Img 20151203 195003
Img 20151204 142400
Img 20151205 075930
Img 20151205 173114

Vous avez aimé ? Partagez cet article:


Commentez cet article


Les réactions

  • Blog de Voyage Le 15 Jun 2016

    Ce pays me donne vraiment envie de le découvrir, notamment sous la neige comme sur tes photos ou cela semble encore plus beau !

Découvrir d'autres articles

Autour du Louvre-Lens : week-end découverte du bassin minier

Connu pour ses mines de charbon, ses terrils, ses traditions culinaires autour du maroilles et le fameux accent Ch'ti, le Pas de Calais connaît une reconversion depuis plusieurs années afin d’en faire un lieu attractif et touristique. Sophie a eu la chance de partir à la (re)découverte de cette région et de voir sous un nouveau jour les environs du Louvre...