Logo lms Le Mâle Saint Le côté obscur du mâle.

5 séries Netflix à ne pas louper

Gillian jacobs love netflix
Grand fervent de Netflix, le Mâle saint n'ose même plus compter les heures passées devant son écran, captivé par l'une des nombreuses créations originales du site. Pour occuper vos soirées de loose, on partage nos derniers coups de coeur en matière de séries. Chaud devant !

Narcos

Narocs pablo escobar

Le pitch : loin d’un simple biopic de Pablo Escobar, Narcos retrace la lutte acharnée des États-Unis et de la Colombie contre le cartel de la drogue de Medellín, l’organisation la plus lucrative et impitoyable de l’histoire criminelle moderne. En multipliant les points de vue — policier, politique, judiciaire et personnel — la série dépeint l’essor du trafic de cocaïne et le bras de fer sanglant engagé avec les narcotrafiquants qui contrôlent le marché avec violence et ingéniosité.

Verdict ? Définitivement notre coup de coeur de l’année ! Une série extrêmement bien exécutée, saupoudrée d’une bonne dose de cocaïne, qui nous a tenu en haleine du début à la fin. Personnage fascinant, ce monstre de Pablo Escobar a mis la Colombie à feu et à sang, pas étonnant qu’il soit obligé de jouer au chat et à la souris avec la police et la D.E.A. Mention spéciale et amour inconditionnel pour Pedro Pascal, alias Javier Pena (Oberyn Martel dans Game of Thrones), il excelle dans son rôle de flic qui n’a pas peur de se salir les mains.

Voir la bande-annonce

LOVE

Love serie sur netflix 5517541

Le pitch : Gus, un homme sympathique, et Mickey , une jeune femme effrontée, vivent des moments tour à tour euphoriques et humiliants, d'intimité, d'engagement, d'amour et d'autres choses qu'ils auraient préféré éviter. Love offre un regard désopilant, sans concession et douloureusement sincère sur les relations amoureuses d'aujourd'hui.

Verdict ? Regardée par pure curiosité, LOVE s’est révélé être une bonne surprise. Mickey et Gus, un peu losers dans l’âme, sont terriblement attachants - la série m’a même rabibochée avec Gillian Jacobs, que je détestais depuis Community. Le scénario est simple et ne transcende pas le genre, mais le résultat à l’écran est rafraîchissant, léger et touchant.

Voir la bande-annonce

House of Cards

House of cards

Le pitch : le membre du Congrès Frank Underwood ne recule devant rien pour tout conquérir dans ce drame sur le pouvoir, le sexe et l’avidité.

Verdict ? Encore une saison qui va bien au delà de nos attentes ! House of Cards, c’est un week-end de binge watching par an, mais qu’est-ce qu’il est jouissif ! Toujours plus sombre, toujours plus machiavélique et d’autant plus réussie, cette série montre l’envers du décor de la vie politique américaine, bien immorale comme il faut. Francis et Claire Underwood sont remarquablement perfides et rusés. Aussi paradoxal que ça puisse être, on est admiratif devant leur facilité à toujours tourner une situation à leur avantage mais… Ils sont tellement détestables, aaaaah.

Voir la bande-annonce

Orange Is The New Black

Oitnb

Le pitch : entre les murs de la prison pour femmes de Litchfield, la vie n’est pas rose tous les jours. Rattrapées par le passé, des détenues venues d’horizons divers cohabitent dans cette société en vase clos. Si coups bas et tensions sont monnaie courante, l’amour, la solidarité mais surtout l’humour subsistent dans le quotidien des inoubliables prisonnières.

Verdict ? Une autre série phare Netflix, à côté de laquelle il est impossible de passer à côté. Elle n’a rien à envier à ses comparses Prison Break et Oz, puisqu’elle réunit avec brio beaucoup d’humour, la vie en prison et les épreuves difficiles auxquelles sont confrontées les détenues. Bien sûr, vous ne serez pas les seuls à aimer puis détester Piper Chapman, elle est agaçante et adorable en même temps. Son casting déborde d’actrices (et d’acteurs, ne les oublions pas) de talent, c’est même très drôle de croiser des visages connues (American Pie, That’s 70s Show) en habit orange.

Voir la bande-annonce

The Returned

The returned critique serie2

Le pitch : le destin des habitants d’une petite ville de montagne, dont la vie est bouleversée par le retour de leurs proches, présumés morts depuis longtemps. Des réapparitions aux conséquences aussi positives que néfastes. Alors que les familles se trouvent à nouveau réunies, la vie de ceux qui avaient disparu est mise à l'épreuve à la fois sur le plan physique et émotionnel. Les relations entre les personnages sont décortiquées avec intrigue et profondeur lorsque des phénomènes étranges commencent à se produire.

Verdict ? Ceux qui ont regardé “Les Revenants” l’auront compris : il s’agit de la version US de la série de Canal+, qui n’est ni plus ni moins une copie à l’américain de la création originale. Quelques noms changés par-ci par-là, mais globalement elles se ressemblent beaucoup. De mon côté, je n’ai jamais vu la production française et j’ai englouti “The Returned” en un week-end. L’histoire est totalement WTF et la jolie Mary Elizabeth Winstead livre une prestation remarquable de veuve énamourée.

Voir la bande-annonce

Grace et Frankie

Grace and frankie

Le pitch : entre l’élégante Grace et l’excentrique Frankie, c’est la mésentente cordiale. Pourtant, les destins des deux femmes se rapprochent contre toute attente lorsque leurs époux révèlent qu’ils sont amants depuis 20 ans et vont se marier. Le partenariat d’affaires de leurs maris avocats prenant ainsi une toute nouvelle tournure, Grace et Frankie accusent le coup. Les voilà forcées de réinventer leurs vies sur le tard. Dans leur mauvaise fortune, elles découvriront qu’elles peuvent compter l’une sur l’autre… Et si ce n’était pas la fin du monde mais juste un nouveau départ ?

Verdict ? Cette série est siii drôle et siii touchante. Apprendre après des décennies de mariage que votre mari est amoureux de son associé entraîne forcément quelques situations cocasses. On a ri, on a pleuré, Grace & Frankie a été une bonne découverte Chose assez rare pour être souligné, les protagonistes ont tous plus de 60 ans, et sont incarnés par d’excellents acteurs.

Voir la bande-annonce

N'oublions pas Daredevil qui a eu un article pour lui tout seul et qui est également produit par Netflix.

>Vous êtes un sérievore ? On a tout plein d'autres séries TV à se mettre sous la dent :)

Découvrir d'autres articles