Logo lms Le Mâle Saint Le côté obscur du mâle.

Stranger Things : une série qui fait frissonner

483244
Comment ne pas succombler à l’appel de Stranger Things ? La nouvelle série de Netflix s’avère être le mariage parfait et bien flippant entre le film E.T. et X-Files, dans une ambiance résolument années 80.

Cette semaine, on a bien travaillé : on a binge-watché le nouveau bébé de Netflix, de son petit nom Stranger Things. On l’avoue, la bande-annonce nous avait fait ni chaud ni froid, mais vu l’engouement général autour de la série, on lui a donné une chance et on a finalement bouclé la première saison en deux soirées. Oops.

Sypnosis : à Hawkins, en 1983 dans l'Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d'amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre "11" sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…

Voir la bande-annonce 

#1 : une série unique en son genre

Stranger things

Stranger Things n’est pas la première à vouloir recréer l’ambiance des films d’horreur et de science-fiction des années 80 - J.J. Abrams avait déjà tenté l’expérience avec son Super 8 - mais c’est certainement l’une des plus réussies ! Tout y est incroyablement sombre, les allusions aux années 80’s sont omniprésentes, notamment avec une bande-son réalisée au synthé et les lettres néons du générique.  Les twists et les retournements de situation ne manquent pas, ce qui donne des séquences angoissantes.

#2 : des gamins fantastiques

Strangerthings promotionalstill.0.0

En règle générale, on n’aime pas les enfants dans les séries - exception faite de Modern Family (mais avouez que Carl de The Walking Dead est juste INSUPPORTABLE). Dans Stranger Things, tous les protagonistes sont des gamins. On a retenu notre respiration. Mais ils sont tout simplement fantastiques. Le petit Dustin, alias Toothlass (Sans-Dents en français) va vite devenir votre personnage préféré avec son air innocent, son côté geek et ses jurons. Mais tous ses comparses endossent leurs rôles avec brio, et on se trouve face à un groupe de copains qu’on a vite adoré : considérés comme les nerds de l’école et amoureux de Donjons & Dragons. Impossible de ne pas s’attacher et d’avoir peur pour eux.

Du côté des aldutes, on retrouve deux têtes connues, celles de Winona Ryder et de David Harbour, tous les deux excellents dans leurs rôles respectifs de mère qu’on croit zinzin et de shérif sous médocs.

#3 : une production signée Netflix

Strangerthings0001

House of Cards, Orange is the New Black, Narcos, Marco Polo… La liste est longue et Netflix a montré depuis longtemps qu’il savait réaliser d’excellents séries. Rares sont les loupées (on ne parlera pas du cas Marseille), donc généralement on peut faire confiance à Netflix et ses créations originales les yeux fermés !

#4 : What. The. Fuck.

Maxresdefault

Qui dit science-fiction, dit aussi scénario complètement fou. L’existence de mondes alternatifs et autres bizarreries nous avaient déjà captivé par le passé, notamment avec la série Fringe. Donc, quand Stranger Things apporte son lot de surprises et d’expériences WTF, on dit oui !

#5 : son format idéal

Stranger things

Avec 8 épisodes au compteur, durant moins d’une heure chacun, Stranger Things rentre dans la catégorie des séries à binge-watcher en un week-end. Zéro frustration, Pokémon Go pourra attendre.

 

Vous êtes un sérievore ? On a tout plein d'autres séries TV à se mettre sous la dent :)


Vous avez aimé ? Partagez cet article:


Commentez cet article


Les réactions

  • Eilodon Le 26 Jul 2016

    Je suis obligé de regarder la journée ! Le soir je flippe de trop :-p

  • joh Le 05 Aug 2016

    Merci pour le petit avant gout !!
    Je me suis plongé avec plaisir dans cette serie.
    Et comme bp j'attends desormais la saison 2 =))

Découvrir d'autres articles

The Big Bang Theory, des geeks en série

Aujourd’hui c’est au tour de The Big Bang Theory de passer à la casserole de la critique. D’abord, pour ceux qui ne connaissent pas, ce n’est pas une théorie (comme j’ai pu le croire lorsqu’un pote m’en a parlé pour la première fois). Non, loin de là, c’est une série américaine sur un thème connu : les geeks. Forcément pour pouvoir apprécier la série, il faut être dans le do...

Séries : Community, Suits & Homeland, nos découvertes de l'été

Glandage intempestif, mauvais temps et streaming (oups) ont été nos meilleurs amis durant ces loooongues semaines d'absence. Après moult recommandations et tergiversations dans l'Internet des amateurs de séries, on s'est finalement laissé tenter. Tâchons de mettre à profit les centaines d'heures que le Mâle saint a passé devant son écran d'ordinateur ou de télévision, assis con...